Comme chaque jour à la même heure, une infirmière vient d'installer la pompe qui diffuse ma nourriture par sonde nasogastrique... Tout le monde est aux petits soins...
Tout cela est très bien... Mais, ce que j'attends avec impatience, c'est l'intervention prévue demain. Cette cryoablation qui, peut-être, me libérera de mes douleurs à l'estomac et qui, peut-être aussi, me permettra de retrouver l'appétit...


Ca fait beaucoup de peut-être mais, en matière expérimentale, il faut s'en satisfaire...
J'attends, depuis des jours, depuis mon entrée au Chuv, à Noël... J'attends de pouvoir me nourrir, de freiner ma perte de poids... Et les soignants le savent bien... Eux qui, dans cette fourmillère hospitalière, se donnent beaucoup de peine pour me soigner...
Bien sûr, de mon lit, je me dis parfois que ce serait agréable de ne pas avoir à répéter tous mes symptômes à chaque changement de soignant... Bien sûr, parfois, je me dis que j'aimerais passer à l'essentiel, et que certaines redites pourraient être évitées... Histoire d'aller plus vite vers la solution à mes attentes.
Entre la diététicienne, la psychologue et le médecin du service des soins palliatifs, les spécialistes anti-douleurs et autres âmes bienveillantes j'en vois, du monde !
Pour éviter de répéter trop souvent la même chose, j'ai une fois ou l'autre proposé aux infirmières, très réceptrices, de lire mes posts FB... Comme cela, tout le monde est au même niveau d'informations et les réactions ne se sont pas faites attendre, parfois même de manière très émotionnelle même parmi les médecins que l'on croit rompus à tous les maux.
Pour l'heure, je continue d'attendre... A bientôt, pour la suite de mon combat !
Banzaiiiiiiii !


Retour